Le style vintage en photographie
30 juin 2023

Comme dans de nombreux domaines, le vintage est à la mode en photographie. Loin du rendu lisse et presque chirurgical des images numériques, la photo vintage cultive la nostalgie du passé, des teintes chaudes et parfois délavées et de la granulation des pellicules argentiques. 

 © Pixabay

Pour faire de la photo vintage, il est nécessaire de commencer par s’interroger sur ce que l’on souhaite montrer. Si l’idée est de transporter le spectateur dans une époque révolue, quelle que soit la technique utilisée, il faut faire attention aux anachronismes. Vous aurez beau soigner le style de vos images, si votre modèle porte une montre connectée ou que votre scène inclut une voiture électrique au style moderne, vos efforts seront vains. Choisissez donc votre sujet de manière à ce qu’il s’accorde avec l’époque dans laquelle vous voulez vous transporter.

Le rétro étant à la mode dans bien des secteurs, vous trouverez des tenues d’époque en brocante ou dans des boutiques de seconde main comme tout un tas d’accessoires utiles à votre mise en scène. Songez également que l’esprit vintage pourra se retrouver dans la coiffure, les bijoux ou le style de maquillage. Une fois ces éléments sélectionnés, songez à la méthode que vous voudrez employer pour réaliser vos images. 

 

 

La photo argentique, comme avant 

 

Pour une démarche entièrement tournée vers le vintage, vous pourriez décider de photographier en argentique, avec un appareil 35mm petit format, avec un moyen format ou même avec une chambre photographique grand format. De l’appareil utilisé et surtout des objectifs dépendra la qualité de vos images. Songez que plus le format est grand plus vous obtiendrez des effets de faible profondeur de champ et que les systèmes les plus anciens n’offraient pas un piqué exceptionnel ni une homogénéité parfaite.  

Opter pour un objectif un peu ancien peut donc parfaitement s’inscrire dans cette démarche tandis que certains filtres optiques permettront atténuer le rendu trop clinquant des objectifs récents. Le rendu de vos photos, leurs contrastes, la finesse du grain argentique ou leurs tonalités dépendront directement du type de pellicule que vous allez utiliser. Il faut donc la choisir avec soin sachant qu’une pellicule noir et blanc ne produira évidemment pas de photos en couleur et que les films d’antan présentaient généralement des couleurs un peu délavées.  

Évitez donc les émulsions modernes saturées. Songez également que la photographie couleur ne s’est démocratisée qu’à l’entre-deux-guerres et que le style rétro est donc souvent plutôt associé à la photographie en noir et blanc. Bien que ce ne soit pas une condition sine qua non pour cet exercice. Quant au rendu sépia, monochrome avec une teinte rouge orangé, c’est un effet obtenu par virage chimique après tirage sur papier argentique. Il faut donc tout d’abord réaliser une photo en noir et blanc avant d’obtenir cet effet. 

 

 

La simulation en numérique 

 

Si photographier en argentique permet de s’inscrire complètement dans une démarche vintage, rien n’interdit d’utiliser les outils numériques pour simuler un même effet. Sur des clichés réalisés avec un appareil moderne, vous pourrez opérer une succession de retouches afin de modifier l’allure trop moderne de vos images. Songez que les photos vintage présentent généralement un grain argentique visible, qu’il vous faudra donc ajouter en retouche et que leur netteté n’était pas parfaite. Il vous faudra donc sans doute légèrement flouter votre image ou au moins certaines zones.  

Ajouter du vignetage en obscurcissant les bords simulera le rendu des objectifs de moyenne gamme quand l’introduction de flare ou de rayures permettra d’imiter les imperfections du matériel d’époque et les altérations des vieilles images. Si vous optez pour un rendu en couleur, songez que les colorants cyan des premières photos avaient tendance à s’affadir rapidement. Si bien que les images qui nous restent ont généralement une tonalité chaude, rouge orangée, qu’il vous faudra reproduire. Pensez également à diminuer la saturation et le contraste.  

Vous pouvez également décider de réaliser une conversion en noir et blanc. Toutes ces opérations peuvent s’effectuer depuis n’importe quel logiciel de retouche mais vous pourriez gagner du temps en utilisant les modes de simulation de films argentiques célèbres proposés par certains éditeurs. 

Enfin, pensez qu’il n’existe pas qu’un style vintage ou rétro mais une multitude en fonction de l’époque que l’on souhaite reproduire. Avant de vous lancer tête baissée dans la réalisation de vos images, pensez donc à vous documenter en parcourant des livres sur l’histoire de la photographie et à bien cerner les codes visuels des photos que vous souhaitez reproduire. 

 

 

Depuis 50 ans, l’école EFET Photographie forme ses étudiants au métier de photographe par des cours théoriques et pratiques et par un accompagnement personnalisé pour les aider à développer leur style personnel. L’inscription se fait hors Parcoursup, sur dossier et entretien préalable pour chacune des formations. 

200