Edward Steichen : figure de proue de la photographie pictorialiste et humaniste
25 juillet 2023

Edward Steichen, né en 1879 au Luxembourg, est un photographe et peintre du mouvement pictorialiste. En 1881, il s’installe avec sa famille aux États-Unis. Vers l’âge de 15 ans, Steichen travaille d’abord en tant qu’apprenti lithographe. Très vite, l’artiste s’intéresse à la photographie et marque le XXème siècle par ses créations très appréciées du grand public. Rencontres inspirantes et belles opportunités seront le point de départ de son succès.  

Il faut savoir avant tout que le pictorialisme est un mouvement esthétique photographique important qui a duré environ deux décennies, de 1890 à 1910. Son nom vient du mot anglais « picture » qui signifie  « image ». Ce mouvement dépeint la photographie plutôt comme art utilisant différents outils techniques et esthétiques, plutôt qu’un moyen de documentation. Le pictorialisme tente de placer la photographie au même niveau que la peinture.  

 

© Wikimedia Commons

 

Un artiste qui marque le XXe siècle 

 

En 1900 à New York, Steichen fait la rencontre d’Alfred Stieglitz qui est le chef de file des pictorialistes. En lui présentant ses photographies, le jeune artiste reçoit les encouragements de Stieglitz 

Steichen décide ensuite de s’installer à Paris. Là-bas, il visitera l’exposition de Rodin et le rencontre pour la première fois, sans vraiment l’aborder. C’est en 1901, grâce au peintre norvégien Fritz Thaulow, que Steinchen parvient à réellement échanger avec Rodin. Le sculpteur français, appréciant beaucoup la compagnie du photographe, l’invite pendant près d’un an dans son atelier de Meudon. Steichen y réalisera une série de portraits du sculpteur et de nombreuses photographies de sculptures 

En 1902, aux côtés d’Alfred Stieglitz aux Etats-Unis, il participe à la création de la Photo-Sécession, mouvement qui dépeint la photographie comme un art à part entière.  

Le travail autour de l’exposition de la Galerie 291 en 1908 (galerie d’art à New York) va renforcer l’alliance entre Rodin et Steinchen 

En 1910, Steichen participera à l’exposition internationale de photographie picturale à Buffalo. Pendant la Première Guerre mondiale, ce dernier se verra diriger la photographie aérienne pour les forces expéditionnaires de l’armée. De 1923 à 1938, Steichen devient photographe en chef pour Condé Nast 

Le photographe occupe des postes de plus en plus importants. En effet, en 1942, il détient le titre de lieutenant-commandant, trois années plus tard, il occupe la fonction de directeur de l’US Naval Photographic Institute. Dans cette structure, il supervise la photographie de combat et organise des expositions : Road to victory et Power of the Pacific.  

Fonctions de haut niveau, grandes responsabilités, rien ne peut arrêter Steichen. Intéressons-nous maintenant plus particulièrement à une exposition qu’il a organisé, une des plus grandes dans l’histoire de la photographie.  

 

The Family of Man : une exposition photographique légendaire  

 

De 1947à 1962, Edward Steichen devient directeur de la photographie du Museum of Modern Art. Il y réalise plus d’une cinquantaine d’expositions, dont une de très grande renommée : The Family of Man.   

Le photographe s’est chargé de rassembler les travaux de 273 auteurs issus de 68 pays différents. On y retrouve les grands noms de la photographie tel que Henri Cartier-Bresson, Robert Doisneau, Dorothea Lange ou encore Robert Capa. Cette exposition avait pour but de promouvoir la paix et l’égalité fondamentale des hommes par le biais de la photographie humaniste d’après-guerre.  

La première exposition de The Family of Man prend place en 1955 au Museum of Modern Art, à New York. Cette exposition est tout sauf sédentaire, en effet, elle a pu occuper plus 160 musées dans le monde entier. Depuis 1994, elle est installée de manière permanente dans le Château de Clervaux, au Luxembourg, pays natal de Steichen.  

Depuis sa création, l’exposition a accueilli plus de 10 millions de visiteurs à travers le monde. Depuis 2003, The Family of Man fait partie des documents inscrits dans le registre de la Mémoire du Monde de l’UNESCO.  

Il s’agit sans aucun doute de la création la plus importante dans la carrière de Steichen. Il a reçu de nombreuses récompenses et distinctions, pour celle-ci : le titre de chevalier de la Légion d’honneur française, une bourse honoraire de la Royal Photographic Society et plus encore…  

En septembre 2012, l’exposition a dû fermer pour rénovation, elle a réouvert ses portes en juillet 2013.  

Les photographies iconiques qu’elle met en avant sont toujours d’actualité, et illustrent avec profondeur le monde qui se construit après une période de guerre. Ainsi, ces œuvres restent encore aujourd’hui très prisées par les passionnés de photographie. 

 

Comme le démontre l’exposition The Family of Man, la photographie est un art qui ne connaît aucune frontière. Il suffit d’être patient et passionné pour apprendre et s’améliorer. Rien de mieux que suivre une formation dans ce domaine pour développer rapidement son expertise. Le Bachelor de l’EFET Photographie prodigue tous les fondamentaux de cette discipline pour faire de vous un professionnel plus que compétent. Si tout ceci attise votre curiosité, n’hésitez pas à candidater !   

 

200