X
Brochure EFET Photo
Découvrez l'école et ses formations
Je télécharge
JPO du 05/02
L'EFET Photo vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Une question ?
L'EFET Photo vous recontacte !
Être recontacté
L’histoire de la photographie contemporaine
14 janvier 2022

La photographie a presque 200 ans : tantôt support publicitaire, médium artistique et domaine technique, la photographie contemporaine soulève un grand nombre de questions. La comprendre est impossible sans connaître les grands moments de son histoire. Quelles sont les étapes qui ont contribué à faire évoluer la photographie contemporaine et comment tout connaître de la discipline ?

 

Histoire de la photographie contemporaine : les grands moments

 

Photographie contemporaine : une histoire technique et scientifique

Le premier procédé technique à être qualifié de photographie est le Daguerréotype, qui est une invention qui permet de capturer une image sur une plaque d’argent polie. Cette première avancée technique offre aux adeptes de la science et de la technologie de s’emparer de la photographie pour s’essayer à l’art, mais surtout de lancer la photographie de portrait.

Son inventeur, Niépce, signe la première photographie de l’histoire contemporaine : « Point de vue du Gras » en 1827. Il capture alors ce qu’il voit depuis sa fenêtre sur une plaque enduite de bitume de Judée après un temps de pause de près de 8 heures.

Les spécificités du support vont marquer l’histoire de la photographie et deux mouvements marqueront le milieu : ceux qui considèrent que l’artiste photographe se doit de retravailler la réalité et ses clichés et les adeptes de la « straight photography » qui choisissent de retranscrire la réalité brute. Stieglitz est la tête de file de ce second mouvement et ouvre la porte à l’art moderne en signant des clichés contemporains, spontanés sous fond de réalisme sociétal.

Ce premier mouvement au sein de la grande histoire de la photographie contemporaine va se poursuivre avec les avant-gardistes, qui s’emparent de la discipline pour l’adapter à leurs expérimentations plastiques. Ainsi, les constructivistes recherchent via la photographie de nouveaux points de vue tandis que les cubistes et les surréalistes détournent la réalité ainsi capturée en passant par des montages, des brûlages de la pellicule ou encore des surimpressions.

 

L’histoire de la photographie contemporaine : entre photojournalisme et conceptualisme

Le lien fort entre la photographie et le journalisme est apparu dès le début des avancées technologiques des années 1800. Mais il faut attendre les années 30, puis l’après-guerre pour que la photographie contemporaine se fasse une véritable place au sein du photojournalisme. Avec leurs reportages visuels, les photo-reporters floutent la frontière entre art et journalisme et font entrer la photographie dans l’histoire du documentaire.

Les années 1960 voient la photographie se démocratiser et la discipline dérive vers des approches à la fois documentaires, narratives et picturales. Le pop art préfigure les nouveautés dans l’histoire de la photographie contemporaine, en s’emparant des codes de la publicité et en l’orientant vers les très grands formats. Ainsi, le domaine prend naturellement la voie du numérique et la photographie contemporaine ne se conçoit plus désormais sans le recours au digital et aux logiciels de retouche photo.

C’est un nouveau volet qui s’ouvre au sein de l’histoire contemporaine de la photographie. Se former aux technologies du numérique appliquées à la discipline est devenu un incontournable pour pratiquer la photographie. Afin d’y parvenir, il est capital de suivre une formation technique et professionnalisante, à l’instar du Bachelor Photographie proposé par l’EFET Photographie, qui permet l’obtention d’un titre reconnu par l’Etat de niveau 6.

Le Centre Pompidou, à Paris, propose une excellente exposition permanente qui retrace l’histoire de la photographie contemporaine.

200