X
Brochure EFET Photo
Découvrez l'école et ses formations
Je télécharge
JPO du 05/02
L'EFET Photo vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Une question ?
L'EFET Photo vous recontacte !
Être recontacté
Pourquoi les photographies de nuit sont-elles granuleuses ?
12 janvier 2022

Le grain, ou le bruit, d’une photographie de nuit est un résultat bien souvent non désiré par le photographe. C’est un phénomène qui peut se produire avec un appareil argentique ou numérique : quelles sont les causes de ce résultat ?

 

Photographie de nuit : comment améliorer son grain ?

 

Photographies de nuit : le paramètre ISO

Il n’est pas rare que des photographies de nuit aient un rendu granuleux : cela s’appelle du « bruit numérique ». Ce phénomène est causée par la montée en ISO de l’appareil photographique. L’ISO est exprimé en chiffre : plus il est bas, plus le niveau de sensibilité du capteur à la lumière est faible. Sur un appareil argentique, le paramètre ISO de l’équipement correspond à la sensibilité du film à la lumière. Avec ce type de résultat, on parle de « grain », qui apparaît généralement dans les zones de haute lumière du cliché.

En photographique numérique, lorsque le photographe augmente la sensibilité ISO de son appareil, l’équipement modifie artificiellement la sensibilité du capteur en boostant le signal lumineux. Par exemple, pour passer de 200 à 400 ISO, la puissance de la source lumineuse est artificiellement multipliée par deux. Ainsi, en réglant l’ISO à un niveau élevé, la photographie de nuit ressort granuleuse.

En effet, afin d’augmenter le signal lumineux, l’appareil numérique perd en information et créé ce fameux « bruit numérique » pour combler cette perte. En capturant une prise de vue avec une valeur ISO de 200, l’image est tout de même enregistrée sur un ISO de base 100. Quand la photographie est capturée, l’appareil y applique un grain pour augmenter la luminosité. C’est à ce moment précis que l’image est affectée, que ses détails ou sa netteté sont perturbés et que le bruit numérique augmente.

 

Comment prendre de bonnes photographies de nuit ?

Afin d’éviter les photographies trop bruyantes ou granuleuses, il est important de déterminer ce qui a produit ce résultat. Il est ensuite possible de paramétrer un ISO plus faible.

Il est aussi conseillé de travailler sur l’ajustement de l’ouverture de l’appareil, en utilisant un nombre F très bas. Afin de faire entrer plus de lumière dans le capteur, ajustez la vitesse d’obturation en la ralentissant. Attention, si vous n’avez pas de trépied et que votre équipement ne dispose pas de la fonction Stabilisation Image, ne descendez pas la mesure de la vitesse d’obturation en dessous de 1/50e de seconde.

Afin de tout savoir des techniques de prises de vue professionnelles, comme le fameux triangle de l’exposition photographique, il est important suivre une formation au sein d’un établissement technique reconnu. Dans les écoles spécialisées, à l’instar de l’EFET Photographie, les étudiants sont amenés à produire des photographies de nuit. Accompagnés de leurs enseignants, ils reviennent sur leurs rendus, déterminent les éléments non désirés sur les clichés et apprennent à individualiser leurs erreurs à la prise de vue afin de corriger leurs réglages.

200