X
JPO DU 22/10
L'EFET Photo vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Brochure EFET Photo
Découvrez l'école et ses formations
Je télécharge
JPO du 22/10
L'EFET Photo vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Comment réussir dans la photographie culinaire ?
2 mars 2022

La photographie culinaire est une spécialité que peut choisir le photographe professionnel. Comme tout domaine d’expertise, il nécessite des compétences particulières et répond à des codes et des critères précis. Lesquels sont-ils et comment s’y former ?

Photographie_culinaire

Quelles sont les spécificités de la photographie culinaire ?

Cette spécialité englobe un vaste champ de la photographie : elle peut aller de la capture d’image d’aliments naturels, aux grands plats conçus par les chefs étoilés et jusqu’à l’illustration de livres. La photographie culinaire peut aussi, par extension, concerner l’image de la personne qui est impliquée dans la fabrication des plats mis à l’honneur.

Un photographe gastronomique s’intéresse, comprend et aime l’art culinaire. Outre ses goûts, il doit aimer l’aspect visuel des aliments et avoir l’œil pour savoir comment les agencer et quel angle choisir pour sa prise de vue. Cet intérêt personnel est un atout qui lui permettra de s’exprimer et d’interagir plus aisément avec les chefs cuisiniers avec qui il sera amené à travailler.

Pour exercer comme spécialiste de la photographie culinaire, il faut en respecter les codes. Ils varient bien évidemment en fonction du projet et des goûts des créateurs, cependant un critère précis doit invariablement être pris en compte.

Une photographie gastronomique raconte toujours une histoire. À ce titre, le photographe gastronomique doit être un excellent narrateur visuel. La photographie culinaire a pour spécificité de répondre aux codes et aux critères du storytelling.

 

Se former à la photographie culinaire : technique photographique et communication visuelle

Pour le photographe qui souhaite pratiquer la photographie culinaire, l’étape qui suit la maîtrise technique de l’équipement, c’est la communication. De l’histoire qu’il souhaite raconter par sa photographie découle l’agencement des aliments, des accessoires et le choix du rendu photographique.

Le photographe culinaire est donc un marketeur professionnel. Les accessoires qu’il choisira en diront beaucoup sur le produit qu’il met en avant. Dans le cas d’une photographie d’un plat entouré de bocaux, d’herbes et de linge de maison aux tissus naturels, les accessoires en disent long. Ils indiquent la provenance du plat, la saison ou encore l’ambiance dans laquelle le déguster.

Se former à la photographie culinaire c’est aussi connaître les techniques de post-production pour réajuster la couleur ou la lumière. La nourriture est une matière organique en mouvement, qui perd de sa fraîcheur et n’a pas le même aspect toute la journée.

Les photographes gastronomiques se forment d’abord comme photographes professionnels. En parallèle de la technique photographique généraliste, leur formation contient un volet de communication visuelle important. Cet apprentissage leur permet d’acquérir les codes de l’agencement d’une image ou encore les codes du storytelling. L’excellent Bachelor Photographie de l’école spécialisée l’EFET Photographie est un cursus comprenant ces deux champs d’apprentissages techniques. Les enseignements sont d’ailleurs complétés par des stages pratiques, primordiaux pour acquérir de l’expérience professionnelle.

 

La photographie culinaire est aujourd’hui en plein essor et demeure un style de photographie complexe à maîtriser. Elle nécessite d’avoir beaucoup d’expérience dans la pratique et une base très solide en technique photographique et en communication visuelle.

200