X
JPO DU 22/10
L'EFET Photo vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Brochure EFET Photo
Découvrez l'école et ses formations
Je télécharge
JPO du 22/10
L'EFET Photo vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Qu’est-ce qu’une exposition correcte en photographie ?
4 mars 2022

Avoir une bonne exposition en technique de photographie signifie que le cliché final présente un équilibre parfait des intensités de lumière. Il n’est donc ni sous-exposé (étouffé par trop de couleurs noires) ni surexposé (dominé par les blancs). Comment maîtriser cet élément, essentiel afin d’obtenir une photographie de qualité ?

exposition photographie

Quels sont les éléments d’une bonne exposition photo ?

L’exposition dans le jargon technique de la prise de vue photo désigne l’action du rayonnement lumineux sur le capteur (sur un appareil numérique) ou sur la pellicule (pour un équipement argentique). Un cliché excessivement clair a donc reçu une trop grande quantité de lumière : c’est une photo « surexposée ». Au contraire, si la lumière manque à la composition (ou si elle n’a pas été suffisamment captée), il s’agira d’un cliché « sous-exposé ».

L’exposition est influencée par trois variables au moment de la prise de vue :

  • La sensibilité ISO : la sensibilité du capteur à la lumière. En augmentant les paramètres, davantage de lumière est captée.
  • L’ouverture du diaphragme : c’est le diamètre d’ouverture de l’objectif au moment déclenchement. En agrandissant le diamètre d’entrée, plus de lumière peut accéder à l’appareil (et inversement).
  • La vitesse d’obturation : c’est le temps d’ouverture du diaphragme pendant le déclenchement. En augmentant le délai d’ouverture, on accroît la quantité de lumière qui est captée par l’appareil.

Afin de comprendre comment fonctionne l’exposition en photographie, il est essentiel de saisir le fonctionnement du fameux « triangle de l’exposition ». Les trois éléments qui composent l’exposition (ISO, ouverture et vitesse) sont interconnectés, il est impossible de les isoler sans modifier l’image capturée.

Il est tout à fait possible de configurer un appareil photo numérique afin qu’il capture automatiquement une scène avec la juste exposition. L’appareil photo se base sur le centre de l’image ou sur la totalité du cliché pour laisser passer plus ou moins de lumière.

 

L’exposition : paramètre automatique ou réglage manuel ?

Les photographes professionnels préfèrent régler manuellement les paramètres d’exposition de leur équipement. Travailler de cette façon permet d’éviter qu’il se produise des erreurs dues à l’automatisation. En effet, un appareil photo numérique en mode automatique cherche à exposer de manière correcte toutes les images.

Or, il est tout à fait possible de choisir sciemment de sous-exposer un cliché. C’est le cas lorsque le photographe souhaite obtenir un effet d’ombres chinoises ou qu’il décide de « cramer » une partie de l’image afin d’en mettre en évidence un élément spécifique.

Les paramètres automatiques de l’appareil influent sur d’autres facteurs, comme la profondeur de champ. En effet, la vitesse d’obturation modifie la captation du mouvement et il est possible d’aboutir à des flous non désirés. Il en va de même pour la sensibilité ISO, qui joue sur le grain de l’image.

C’est en école spécialisée que sont apprises toutes les techniques de la photographie professionnelle. L’EFET Photographie forme ses étudiants aux méthodes de gestion de l’exposition au moment de la prise de vue et de la retouche numérique.

Bien comprendre et manier l’exposition de son appareil photo sont les premières bases vers la maîtrise de la photographie numérique.

200