MORIYAMA, FRANCOà la Fondation Cartier
Actualité publiée le 9 février 2016

©Fernell-Franco-

Séparés d’un niveau, le rez-de Chaussée pour le Japonais, le sous-sol pour le Colombien, ces deux grandes signatures de la photographie valent le détour par le boulevard Raspail. Daido Moriyama, le contemporain, y présente ses dernières visions en couleur de Tokyo et en particulier son quartier de Shinjuku. S’y ajoute la commande par la Fondation Cartier d’un diaporama en quatre écrans verticaux d’une déambulation photographique sur la période 2014-2014. Sur un tout autre registre, la rétrospective de Fernell Franco – la première en France – décline en plusieurs sections une chronique sensible de Cali, la ville où il a grandi, vécu et décédé en 2006. Passionné de photographie, partagé entre le reportage et la publicité, Franco laisse un travail personnel sur les mutations de la ville, sur les communautés marginales et pauvres qui l’habitent, en même temps qu’il approfondit ses recherches sur la matière même du tirage, et le travail de création en laboratoire.
Hervé Le Goff
Daido Moriyama, Daido Tokyo, Fernell Franco, Cali clair-obscur. Fondation Cartier pour l’art contemporain, 261, boulevard Raspail 75014 Paris. Jusqu’au 6 juin 2016