X
JPO du 04/02
L'EFET Photo vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Une question ?
L'EFET Photo vous recontacte !
Être recontacté
Comment réussir une photographie en panoramique ?
29 novembre 2022

La photographie panoramique n’est pas un simple panorama : elle consiste en l’assemblage de plusieurs clichés pris indépendamment, afin de proposer une prise de vue avec un champ plus large que la focale naturelle de notre optique. Les réglages qui consistent à changer le format en réduisant le haut et le bas de l’image ne permettent pas de produire une véritable photographie panoramique. Que nécessite la maîtrise de cette discipline et comment s’y former professionnellement ?

visu pano

© Pexels

 

La photographie panoramique en pratique

Avoir recours aux techniques de la photographie panoramique permet de pallier au manque de recul nécessaire pour capturer une scène complète en un cliché. Elle échappe au résultat désagréable dû au manque de pixels d’un zoom de mauvaise qualité sur un appareil photo classique. Enfin, elle évite les déformations dues aux optiques grand-angle, puisque le photographe n’y a normalement pas recours.

Il peut, en revanche, opérer à main levée. Pour cela, il doit respecter certains principes de base de la photographie panoramique :

  •  Choisir un bon sujet ou un paysage auquel il est possible d’appliquer les règles de la composition propre à la photographie panoramique en vue d’obtenir une image harmonieuse.
  •  Ne pas photographier trop large pour ne pas perdre l’effet naturel du cliché final.
  •  Les débutants doivent éviter d’ajouter un premier plan pour échapper en post-production à la gestion de déformations supplémentaires.
  • Régler la balance des blancs de manière automatique sur l’appareil.

 

 

Photographie panoramique : la post-production incontournable

Même si 90 % du travail nécessaire à l’élaboration d’une photographie panoramique se fait au moment même de la prise de vue, il est crucial d’utiliser des appareils de dernière génération et d’opérer des retours numériques sur l’image.

À ce titre, appliquer une mise au point manuelle lors de la capture est nécessaire afin d’apporter une cohérence d’ensemble à l’image originale et ainsi d’aider à l’assemblage en post-production. Régler son appareil avec une seule valeur d’ouverture et une capture en position verticale sont aussi des techniques qui s’avéreront d’une grande aide lors du passage au traitement par le logiciel.

 

Afin d’éviter les déformations additionnelles, une optique de qualité est un incontournable de l’équipement du photographe panoramique. En effet, le manque de netteté des images de base sera problématique au moment du collage des clichés sur le logiciel informatique.

L’essence même de la photographie panoramique nécessite d’avoir recours aux outils numériques pour deux raisons. Ils permettent de procéder à l’assemblage des différentes prises de vue et retouchent les imperfections de l’image. Les meilleurs instruments de post-production sont Photoshop ou Lightroom et leur maîtrise nécessite de suivre une formation professionnelle.

 

Ainsi, pratiquer la photographie panoramique ne s’improvise pas et il est conseillé de se former professionnellement afin d’obtenir des clichés de qualité. Une formation dans un établissement spécialisé, comme l’EFET Photographie, permettra de bien connaître les techniques de prises de vue, les équipements adaptés et les méthodes de retouche numérique pour pratiquer ce style de prises de vues.

Utiliser un bon logiciel de retouche est la garantie d’une photographie panoramique de qualité. Avec un bon outil, vous pourrez faire se chevaucher les images selon la règle du 1/3 de surface, rattraper les déformations, unifier les teintes et la lumière, etc.

200