X
JPO live du 15/12
L'EFET Photo vous accueille en Portes Ouvertes Digitales !
Je m'inscris
Une question ?
L'EFET Photo vous recontacte !
Être recontacté
L’application photo « Dispo » valorisée à 200 millions de dollars
28 octobre 2021

Lancée en 2019 par un influenceur slovaque à succès, l’application Dispo dépasse rapidement les 3 millions de téléchargements et attire l’œil des investisseurs. Quel est son concept si attrayant, sur quelle mode surfe-t-elle et en quoi est-elle représentative de l’avenir des métiers de la photographie ?

Visuel Application Dispo

L’application Dispo : l’anti-Instagram ?

Dispo, c’est la dernière application qui reprend la démarche d’un appareil photo jetable. Les utilisateurs prennent un cliché depuis leur smartphone qui n’est accessible que dans un second temps. On patiente alors jusqu’au lendemain pour découvrir sa photo, débloquée par l’application. Une retouche est immédiatement et automatiquement effectuée sur le cliché pour reproduire les imperfections et le grain des appareils jetables. La photographie ainsi livrée n’est, en aucun cas, modifiable par l’utilisateur.

Les créateurs de Dispo prennent donc le parti de s’opposer à l’instantanéité du numérique sur téléphone. Ils proposent au contraire à leur public de retrouver les sensations de la photographie analogique. Pour ce faire, ils suppriment le choix d’apposer des filtres, la possibilité de partager ses clichés sur tous les réseaux sociaux et font ainsi des contraintes de la photographie analogique la recette du succès de l’application.

L’interface est épurée à l’extrême : un rectangle, un flash et un zoom. Simple d’utilisation, rétro et ludique, l’interface s’est très vite classée dans les meilleurs téléchargements des Apple ou Google Stores.

 

Dispo : une application photo à 200 millions de dollars

Le fonctionnement intimiste et cloisonné de l’interface plaît aux investisseurs. Ainsi, Dispo a levé 20 millions de dollars grâce à Spark Capital (un fonds d’investissement), obtenant ensuite très rapidement une valorisation chiffrée à environ 200 millions de dollars.

Le concept de l’application n’est pas la seule explication de cette réussite spectaculaire : son créateur, David Dobrik, est un influenceur à succès. Il s’appuie sur une communauté présente à ses côtés depuis 2013, forte de près de 18 millions d’abonnés.

L’aventure de l’application Dispo montre les capacités des professionnels de la photographie à se réinventer. De nos jours, les photographes suivent des formations comportant des apprentissages du numérique et du digital, afin de s’inscrire dans les dynamiques actuelles de l’embauche. Un bon bachelor photographie doit comporter des enseignements en illustration sur ordinateur, en outils de post-production, et en maîtrise de l’informatique et du web. Les collaborations avec le numérique et le digital laissent entrevoir de nombreux débouchés pour les futures générations de professionnels.

À ce titre, l’EFET Photographie, école de référence, propose un Bachelor Photographie qui permet de se former au métier de photographe à travers les compétences techniques et artistiques nécessaires à son exercice. Cette formation débouche sur un titre de niveau 6 reconnu par l’État.

L’application casse les codes en ne permettant les partages uniquement sur l’application elle-même : bibliothèque individuelle, profils et likes exclusivement pour les utilisateurs de l’interface. Avec Dispo, charme de l’ancien et intimité des clichés sont-ils remis définitivement au goût du jour ?

200