SERGEY PONOMAREVLe style du tragique
Actualité publiée le 12 mai 2015

Ukraine Kiev

Il est un des plus jeunes photojournalistes impliqués dans la représentation de la guerre, et plus particulièrement des conflits qui déchirent le Proche-Orient, Gaza bombardée, la Syrie en guerre civile dévastatrice, sans oublier les soubresauts d’Ukraine ni l’actualité afghane. Sergey Ponomarev a commencé sa carrière de reporter en 2008, à l’âge de vingt-sept ans en Tchétchénie mais sa production s’étend aux tragédies qui ne doivent rien à la guerre : l’assèchement de la mer d’Aral, les ravages radioactifs, la fureur des typhons, l’univers obscur et dur des mines, l’enfer des prisons. Sergey Ponomarev qui travaille essentiellement pour le New York Times présente à Paris une sélection des reportages don la sensibilité et le souffle esthétique lui ont valu le Prix d’excellence de la Society of Publishers in Asia en 2014, la distinction de la Picture of the Year en 2014 et un prix au World Press Photo 2015. Son travail fait l’objet d’un entretien-portfolio dans le magazine Chasseur d’Images de mai 2015.

Hervé Le Goff

Sergey Ponomarev. Effondrement. Galerie Iconoclaste, 20, rue Danielle Casanova, Paris 8e, jusqu’au 9 juin 2015.

Syria-Homs

Ukraine Kiev

 

200