MOIS DE LA PHOTO à Paris, 2014
Actualité publiée le 28 octobre 2014

Au cœur de l'intime © Carole Bellaïche. Galerie Basia Embiricos

MEDITERRANEE, INTIMITE, ANONYMAT, LES TROIS PÔLES D’UNE BIENNALE SINGULIÈRE

Commençant fin octobre, finissant début décembre, le Mois de la photo est tout juste  assez long pour permettre de parcourir son programme d’une centaine expositions réparties en trois grands thèmes : la Photographie Méditerranéenne, Au cœur de l’intime et la Photo anonyme. Si les deux premiers s’enrichissent et se répondent par le contraste entre l’éclat solaire et les demi-teintes de la pénombre, le troisième ouvre en quelque vingt-cinq lieux le domaine illimité d’une production d’amateur sur environ cinq décennies, dans laquelle la fraîcheur et la spontanéité peuvent sans cérémonie côtoyer le génie. Mais plus qu’une collection d’événements, la biennale qui en 34 ans a essaimé dans le monde entier est le lieu d’une confrontation internationale des signatures, des styles et des tendances. Pour l’anonyme que tout étudiant en photographie rêve de ne plus rester longtemps, le programme de l’édition 2014 propose la confrontation inédite  des photographies de monsieur et madame tout le monde avec des œuvres consacrées par les collections, les galeries et les musées. À l’heure où, anonyme ou non, la photographie se fabrique sur les smartphones et se partage en flot continu sur les réseaux sociaux, le « Mois » propose cette année la réflexion appréciée d’un arrêt sur image.

Hervé  Le Goff