LUCIEN CLERGUE Premiers Albums
Actualité publiée le 18 novembre 2015

draga-en-robe-©Atelier-Lucien-Clergue

Fondateur des Rencontres internationales de la Photographie en 1969, reçu Docteur en photographie en 1979, élu à l’Académie des Beaux-arts en 2006, l’Arlésien avait fini malgré lui par faire oublier qu’il avait commencé par être un jeune photographe plein d’ambition et de talent, découvert par Picasso, encouragé par Cocteau, adopté par Paul Eluard. La magnifique exposition que le Grand Palais dédie à Lucien Clergue à dix mois de sa disparition fait un juste retour vers ses premières années, vers les premiers chapitres d’une œuvre reconnue comme magistrale, et consignée dans les albums que l’auteur constituait en collant ses planches-contact. Des ruines d’Arles ravagée par la guerre aux grands nus baignés par la mer, l’évocation imaginée par François Hébel, qui a récemment quitté les a direction des rencontres d’Arles et par Christian Lacroix, grand couturier et ami du photographe, entraîne le spectateur dans un labyrinthe fait de contrastes, confrontant la sinistre tauromachie au génie d’un peintre et les cadavres d’animaux à la douceur des silhouettes gitanes.
Hervé Le Goff
Lucien Clergue. Les premiers albums. Grand Palais, Paris 8e, jusqu’au 15 février 2016

200