KARINE FERNANDEZReportage au salon
Actualité publiée le 21 janvier 2015

Karine-Fernandez-Salon-04

C’est la première fois que j’y mets les pieds et j’ai le bonheur de croiser une grande dame de la photographie : Sabine Weiss, 90 ans. Le salon lui rend hommage avec l’exposition « Chère Sabine » reprenant une partie de sa photographie  humaniste. Un film est aussi projeté témoignant des aspects inédits de son travail et de la grande diversité de sa production. Elle y parle entre autre des difficultés techniques qu’elle a pu rencontrer, regrettant bien de n’avoir pas eu le matériel d’aujourd’hui à disposition, et insinuant en souriant que maintenant tout est plus simple. Le salon fait d’ailleurs la part belle aux nouvelles technologies. En témoignent par exemple les stands de drones particulièrement impressionnants de précision dans leur maniement ; ou encore le stand Adobe situé face à l’entrée grand public. Au moment de partir, je découvre les œuvres du concours noir et blanc Ilford. Je constate avec plaisir que l’esprit de l’argentique survit au milieu de toute cette technologie.

Carine Chénel-Fernandez