HARRY GRUYAERTen couleur et dans le métro
Actualité publiée le 18 avril 2015

Harry-Gruaert

La rétrospective Harry Gruyaert  occupe un niveau entier de la Maison européenne de la photographie.

C’est bien une exposition parisienne : pour vous y conduire, la RATP a décidé d’offrir les emplacements publicitaires 4x3m de seize stations de son réseau. Joindre l’agréable à l’utile, unir l’art et le transport, l’idée est belle, aussi belle que la rétrospective Harry Gruyaert qui occupe un niveau entier de la Maison européenne de la photographie. Membre depuis 1981 de l’agence Magnum Photos, Gruyaert a été un des premiers à oser la couleur, quand on ne jurait que par le noir et blanc, en photo d’art comme en photojournalisme. Attiré par les Etats-Unis, subjugué par le Maroc, Gruyaert a su trouver dans sa Belgique natale les tonalités qui allaient à leur tour nourrir son œuvre, parfaitement à l’aise entre le néo-pictorialisme et l’humanisme, entre l’expression moderne et l’art contemporain. Libre de toute influence jusqu’à devenir lui-même magistral,  Harry Gruyaert vous attend avec une curiosité, projetée en une petite salle obscure : ses TV Shots, images prises en 1972 sur un téléviseur couleur, chromo seventies garanti!
Hervé Le Goff
Harry Gruyaert. Maison européenne de la photographie, 5/7 rue de Fourcy, Paris 4e, jusqu’au 14 juin 2015, métro Saint-Paul.

Harry-Gruaert

200