Sa carrière commence dans les années 1970 par des voyages qui le mènent en Finlande, en Allemagne, en Turquie, en Irlande et plus tard en Afrique, en Egypte, au Soudan, en Ethiopie. Aucun reportage, mais au contraire une réflexion attentive à la condition des gens à la manière dont l'Histoire a façonne les destins individuels. La grande aventure photographique de Stéphane Duroy commence avec sa relation intime à la ville de Berlin encore coupée en deux par un Mur, et de là, dans ce qui reste de l'Europe orientale communiste, ses atmosphères réputées sinistres, traversées de joies intimes. Ce nouvel humanisme étroitement lié aux grands mouvements qui ont façonné le 20e siècle s'étend aux grandes fractures qui, outre-Atlantique, ont perturbé l'American Way or Life. L'installation du BAL prolonge la rétrospective avec la part conceptuelle de l'œuvre de Duroy, passionné de déconstruction, de montages, de collages de fragments et de bouts d'essai, avec cette manière très personnelle de revenir sur les choses et sur les livres. Again and again, encore et encore, sans lassitude.

Hervé Le Goff

•Stéphane Duroy. Again and Again. LE BAL, 6, impasse de la Défense, Paris 18e. Jusqu'au 9 avril 2017• Espace Photographique Leica, 105-109, rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris 8e, Jusqu'au 8 avril 2017