Afin de favoriser l’émergence des jeunes talents, nous lançons un prix dédié aux photographes qui n’ont encore jamais fait l’objet d’une exposition

Certains projets de sujets photographiques ne coûtent rien : La variété des réverbères parisiens ou La journée d'un éleveur de lapins dans l'Essonne. D'autres nécessitent un vrai budget, parce qu'ils sont lointains et font engager des frais de voyage et de séjour. Deux fois par an, Fidal Photo organise un concours ouvert à tous, amateurs, professionnels ou étudiants, offrant au lauréat une bourse de 5000 euros pour mener son projet à bien, sans thème imposé, avec la perspective d'une parution dans le magazine Fisheye. Très sympa. Mais pour y prétendre, il y a deux conditions : avoir monté un dossier de son projet, si possible convainquant, et s'inscrire avant le 4 décembre 2017. C'est ici http://www.fidalphoto.org/youth/