hr02-1024

Promis à une carrière de commercial dans l'entreprise familiale de mobilier de jardin, le jeune Herb Ritts avait choisi de suivre une formation photo en cours du soir. Un accès aux studios d'Hollywood, l'opportunité d'y réaliser quelques portraits d'acteurs et surtout l'essai talentueux d'une série de photos avec comme modèle un Richard Gere aussi débutant que lui, ont permis le démarrage fulgurant d'une carrière vouée à tout ce brille, la célébrité, le talent, la mode et même le Dalaï Lama. Régulièrement publié sur les pages glacées des magazines qui comptent, Harper's Bazar, Vanity Fair ou Vogue, Herb Ritts devient une signature recherchée, dont  les images étonnent toujours, comme celle de "Fred with tires", qui connaîtra le succès d'une édition en posters et en cartes postales. Spécialisé dans la beauté des corps qu'il retrouve en 1993 à la faveur d'un travail  sur les Massaï du Kenya, le photographe auquel on prédisait une carrière comparable à celle de Richard Avedon, disparaît prématurément en 2002.

Hervé Le Goff

Herb Ritts, en pleine lumière.
Maison européenne de la photographie,
5/7 rue de Fourcy, 75004 Paris, jusqu'au 30 octobre 2016.

hr04-1024
Stephanie with flower, Los Angeles 1989 © Herb Ritts Foundation.

hr06-1024
Waterfall IV, Hollywood 1988 © Herb Ritts Foundation

Photo du haut de page : Backflip, Paradise Cove 1987 © Herb Ritts Foundation.