August Sander (1876-1964), l'un des photographes allemands les plus importants de l'entre deux-guerre a été aussi l'un des plus prolifiques : à partir de portraits de particuliers répartis en catégories professionnelles sociales, il avait conçu un projet monumental : "Hommes du XXe siècle" qui donnerait une image plurielle et significative de la société allemande. Malgré la perte de plus de 100000 plaques, détruites par le régime nazi ou réduites en cendres par l'incendie de son laboratoire en 1946, Sander a tenté de mener son œuvre à son terme avec ce qui avait été préservé de ses archives. En situant la production du photographe dans l'histoire de Cologne, sa ville, le Mémorial de la Shoah présente les portraits réalisés à la commande : membres du parti Nazi,  communautés de persécutés, juifs, opposants politiques et artistes dissidents, autant de photographies pour la plupart destinées à la constitution de pièces d'identité, et que Sander comptait intégrer à sa représentation exhaustive du peuple allemand.
Herve Le Goff
August Sander. Persécutés/Persécuteurs des Hommes du XXe siècle. Mémorial de la Shoah. 17, rue Geoffroy L'Asnier, Paris 4e. Jusqu'au 15 novembre 2018, entrée libre. Toutes reproductions © Die Photographische Sammlung/SK Stiftung Kultur – August Sander Archiv, Cologne; VG Bild-Kunst, Bonn; ADAGP, Paris, 2018. Courtesy of Gallery Julian Sander, Cologne and Hauser & Wirth, New York.