Les Grands Hommes est un projet qui vise à défaire certains préjugés. Nous sommes dans une guerre d’images, et celles que les médias diffusent sur les réfugiés sont souvent stéréotypées. En passant de la traversée aux campements des bidonvilles, les images prises à la volée témoignent d’une situation de détresse et de précarité. Véridiques et nécessaires, elles conditionnent le regard sur la personne exilée dont elles occultent souvent la dignité.

La série propose une représentation symbolique des réfugiés en France. À la façon d’un certain portrait présidentiel, ces hommes posent face à l'objectif, avec la force de leurs parcours et de leur identité ; ils posent droits, confiants, et fiers de représenter leur pays d’accueil. Sans exploiter la fibre du pastiche, les portraits convoquent des objets personnels sur le bureau élyséen, symbolisant le parcours de survie. Dans la diversité des expériences, ils témoignent des sacrifices et de la détermination au partage d'un avenir meilleur. «Aux grands hommes, la Patrie reconnaissante».

Aline Deschamps